01 69 46 10 14

Le Papier

en finir avec les idées reçues

Le papier épuise la forêt

Vrai Faux

Le saviez-vous ? L’industrie papetière française utilise pour 60% des papiers et des cartons récupérés qui sont recyclés et pour 40% des sous-produits de la forêt tels que les produits issus des activités de sciage et les coupes d’éclaircie. L’industrie papetière française et européenne joue donc un rôle actif dans l’entretien et la gestion des forêts. Pour chaque arbre abattu dans les forêts bien gérées, 3-4 arbres sont replantés. Ces jeunes arbres absorbent plus de carbone que les vieilles forêts.

En savoir plus avec quelques chiffres.

%

des rondins de bois coupés dans le monde servent à la pâte et à la fabrication de papier. 53% sont utilisés comme combustible et 28% destinés aux scieries1.

%

La forêt européenne s’est accrue de 30% depuis 1950. Et la forêt française a doublé depuis 1850.

%

de forêts certifiées en France.

%

de bois soumis à la chaîne de contrôle3 (permet de déterminer l’origine du bois).

La fabrication du papier consomme principalement des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) et pollue les ressources d’eau.

Vrai Faux

Le saviez-vous ? Aux combustibles fossiles, comme le fioul, s’est peu à peu substituée la biomasse végétale (source d’énergie renouvelable d’origine végétale : les écorces et les liqueurs de cuisson, etc…). L’industrie utilise également de plus en plus la cogénération, c’est-à-dire une production combinée de vapeur et d’électricité qui permet d’économiser de l’énergie primaire. Enfin une grande partie de l’eau utilisée dans les usines est recyclée plusieurs fois, et, après utilisation et traitement, l’eau est restituée au milieu naturel selon les conditions de rejet imposées par la règlementation et avec des contrôles stricts réalisés par des organismes indépendants garantissant que les eaux rejetées ne présentent aucun risque pour le milieu naturel et la santé publique.

En savoir plus avec quelques chiffres.

%

Part de la consommation d’énergie biomasse en 2009 par l’industrie papetière française.

%

Réduction de la consommation totale d’énergie de l’industrie papetière au cours des 20 dernières années4.

%

de rejets dans l’eau de l’industrie papetière au cours des 20 dernières années4.

L’email ou la lecture à l’écran est plus écologique que le papier.

Vrai Faux

Le saviez-vous ? ucune analyse scientifique n’a apporté de conclusion claire sur l’impact environnemental de la dématérialisation. Les études récentes de comparaison d’impact carbone entre le papier et l’écran ont privilégié le papier. Bien que la dématérialisation s’appuie sur l’argument écologique, les déchets électroniques (ordinateurs, téléphones, etc…) augmentent de 3 à 5% chaque année en Europe, soit 3 fois plus vite que le reste des déchets. Enfin, il est important de souligner que 81% des Français préfèrent recevoir les communications publicitaires en format papier plutôt qu’en format électronique.

En savoir plus avec quelques chiffres.

1 kg CO2

Empreinte carbone moyenne
d’un livre .

240 kg CO2

Empreinte carbone d’un e-book .

fois+

L’empreinte carbone d’un courriel est 15 fois plus importante que celle générée par un courrier en papier.

fois+

de CO2 émis par un écran vidéo par rapport à une affiche imprimée

Le papier et le carton se recyclent mal et génèrent beaucoup de déchets.

Vrai Faux

Le saviez-vous ? L’industrie du papier-carton est la première industrie du recyclage en France et représente les deux tiers de toutes les matières récupérées, soit bien plus que le verre, le métal et le plastique réunis. En tant que support unique issu de ressources renouvelables, biodégradables et recyclables, le papier peut se recycler jusqu’à 5 fois et jusqu’à 7 fois pour le carton. A jourd’hui, 60% de la matière première de l’industrie papier-carton est de la fibre recyclée (95% pour le carton ondulé10). Enfin, grâce au carbone stocké dans les arbres par la photosynthèse, le papier est aussi fait de carbone que le recyclage permet de ne pas relâcher (1 tonne de papier contient 380kg de carbone, soit l’équivalent de 1,4 tonne de gaz carbonique).

En savoir plus avec quelques chiffres.

%

Taux de récupération des papiers et cartons consommés en 2009 en Europe.

%

Les imprimés publicitaires sont à fabriqués avec du papier de récupération.

Le papier recyclé pollue à cause du désencrage et demande plus d’énergie et d’eau pour sa fabrication.

Vrai Faux

Le saviez-vous ?Le désencrage des fibres recyclées utilise de l’eau, du savon noir, de l’hydrosulphite de sodium (utilisé aussi pour blanchir le sucre) et du peroxyde d’hydrogène (eau oxygnée).Les résidus de productions (boues de désencrage et autres dérivés) peuvent être utilisés à d’autres fins (ex : engrais, matériaux de construction). Enfin, en réutilisant les vieux papiers, des déchets papier sont évités, ce qui permet d’empêcher les émissions de GES* qui seraient émises en décharge ou en incinération.

En savoir plus avec quelques chiffres.

Les papiers
recyclés sont de qualité équivalente au papier
issu de fibre vierge et,
pour les fabriquer
il faut en moyenne :

fois- d'eau

fois - d'énergie